Un moyen de communication pour les personnes avec "autisme" et trouble de la communication

Le PECS

Tout d'abord, un peu d'histoire...

Le PECS a été crée en 1985 par Lori Frost et le Dr Bondy aux Etats-Unis. Il fut crée au départ, pour des enfants âgés de 2 à 7ans.

Mais qu'est ce que c'est ?

De l'anglais " Picture Exchange Communication System ", le PECS est un système de communication à base d'échange d'image.

Quel en est l'objectif, et en quoi ça consiste ?

L'objectif principal est d'apprendre à faire une demande spontanée. Le but est d'apprendre à l'enfant à initier spontanément une interaction de communication par échange d'image.

Il faut savoir que l'on doit travailler la demande et que cela est un aspect essentiel pour tous et cette méthode n'entrave pas le développement de la parole.

Le PECS, pour qui ?

  • Toute personne présentant des difficulté à communiquer oralement
  • Personne avec "autisme"
  • TED ( Trouble Envahissant du Développement)
  • Enfant présentant le Syndrome de Down (Trisomie 21)
  • Enfant dysphasique
  • Personnes de tout âge et différent milieu

L'apprentissage en 6 phases...

Phase I

Apprendre aux élèves la base de la communication par échange d'image pour un objet désiré. C'est l'échange physique. L'objectif de cette étape est le suivant : l'enfant est capable de prendre en main l'image ou la représentation de l'objet de son choix, de se diriger vers son instructeur (on est dans le cadre de l'apprentissage, mais celui-ci peut bien entendu être un parent ou tout autre personne, frère/sœur, informé du système et entraîné à l'utiliser avec l'enfant autiste) et de déposer l'image dans la main de l'instructeur.

Protocole d'entraînement:

1.Quand l'enfant amorce un geste pour prendre l'objet préféré, l'adulte derrière va diriger le geste de l'enfant pour lui faire prendre l'image et la donner à la personne devant lui. Cette personne fait une incitation gestuelle (tend la main) pour aider l'enfant à comprendre ce qu'on attend de lui. 2.On va passer de l'assistance physique complète à une assistance physique réduite.

Phase II

C'est l'étape menant à la spontanéité. L'objectif de cette étape est que l'enfant se dirige de lui-même vers son tableau ou livret de communication, en retire l'image, se dirige vers l'adulte et lui remette de lui-même la représentation.

Ajouter un tableau de communication sur lequel vont être placées les images . Durant cette phase, l'enfant va apprendre à aller à son tableau de communication, prendre l'image de l'objet désiré et aller la porter à des intervenants variés. L'adulte doit replacer l'image sur le tableau. "Pendant les deux premières phases du PECS les images n'ont pas d'importance car c'est la notion d'échange qui est privilégiée. En revanche, on utilise des "images génériques" plutôt que des photos au début du PECS pour essayer d'aider l'enfant à généraliser, quand il commence la discrimination à la Phase III. Si l'enfant ne parvient pas, après un certain temps, à discriminer ces images-là , nous utilisons d'autres stratégies au sein d'une hiérarchie qui inclut à un moment défini les photos. "

Phase III

Apprendre aux élèves à discerner les images et à sélectionner celle qui correspond à l'objet désiré. La discrimination. Cette étape amène l'enfant à faire son choix parmi un nombre de plus en plus étendu de possibilités. Il apprend à sélectionner une image parmi de nombreuses autres, il est capable de se diriger vers la personne avec qui il a l'intention d'entrer en communication et de lui remettre l'image.

##rendre l'enfant capable de choisir l'image appropriée parmi d'autres images sur son tableau de communication

##utilisation de plus d'une image à la fois en s'assurant que l'enfant prend la bonne image ##discrimination entre une image appropriée et une image non appropriée

##discriminer entre 2 images d'objets préférés

##vérifier la correspondance afin de s'assurer que l'enfant prend l'image de l'objet préféré ##important :changer la position des images pendant l'entraînement afin que le repérage ne soit pas basé sur la position des images

Phase IV

Apprendre aux élèves à faire une phrase structurée pour formuler sa demande, sous la forme : "Je veux" Apprentissage de la structure d'une phrase. L'objectif de cette étape est que l'enfant est capable de demander des objets (présents et absents de son champ de vision) par l'utilisation du symbole "Je veux" qu'il place sur un velcro pour construire une phrase avec l'objet qu'il désire. L'enfant est capable de retirer ce velcro pour le remettre à celui avec qui il veut entrer en communication. Au niveau de cette étape, le choix de représentations contenues dans le livret ou sur le tableau est étendu à environ 50 images, et l'enfant est capable de communiquer avec un nombre assez varié d'interlocuteurs.

##montrer à l'enfant à faire une phrase pour formuler ses demandes en utilisant un carton phrase et l'image ''je veux";

##image ''je veux "fixe : nous plaçons l'image ''je veux "sur le carton phrase, nous entraînons l'enfant à placer l'image de l'objet désiré à coté de ''je veux" et à aller donner le carton phrase à l'intervenant à qui il formule sa demande;

##déplacement de l'image ''je veux ": l'enfant doit déplacer l'image ''je veux "la mettre sur le carton phrase, placer l'image de l'objet désiré à côté (fournir aide au besoin). Stimulation verbale: quand l'enfant donne le carton phrase, le tourner vers lui et dire la phrase en pointant les images. ##référents non visibles : enlever immédiatement l'objet que l'enfant a demandé et reçu Phase V Apprendre à répondre à la question : "Que veux-tu ?" "Phase correspondant à la demande autonome par l'enfant, et à la capacité à répondre à la question "Qu'est-ce que tu veux ?" ##utilisation du carton phrase et de l'image ''je veux ";

##l'entraîneur pointe l'image ''je veux" et demande à l'enfant "qu'est-ce que tu veux ?;

##par la suite on retarde l'incitation gestuelle (pointage de l'image), puis on l'enlève. Phase VI Apprendre aux élêves à émettre des commentaires sur des éléments de leur entourage, d'une façon à la fois spontanée et en répondant aussi à une question. L'enfant est capable de répondre correctement à des questions type : "Que veux tu ?" "Que vois-tu ?" "Qu'as tu dans la main?", ou à des questions similaires quand ces questions sont posées au hasard (et non dans le cadre d'un exercice). il faut amener l'enfant à répondre aux questions:

##''Qu'est-ce que tu veux ?"

##''Qu'est-ce que tu vois ?"

##''Qu'est-ce que tu as ?" Pendant l'entraînement, utilisation de renforçateurs tangibles et sociaux chaque fois que l'enfant complète un échange. L'entraînement va se faire avec une incitation gestuelle (pointage) que l'on va diminuer graduellement en alternant les questions posées. La partie la plus difficile est d'entraîner l'enfant à répondre successivement aux questions ''qu'est-ce que tu vois ? "et ''qu'est-ce que tu veux ? ".

Sources : http://www.soutien-educatif.fr/quest-ce-que-lautisme/6-pesc.html

Merci à Delphine C. (logopède) pour sa documentation !

Un moyen de communication pour les personnes avec "autisme" et trouble de la communication
Retour à l'accueil